Syrie/Afrin : l’Iran appelle à l’arrêt des ambitions turques

ARMENIE OCCIDENTALE – Dans une conférence de presse, ce lundi 5 février, le porte-parole de la diplomatie iranienne, Bahram Qassemi, souligne le rôle essentiel de l’Iran dans la région pour dire que Téhéran participera toujours activement dans les négociations d’Astana sur la Syrie.

« Les trois pays, impliqués dans les négociations tripartites d’Astana pour la paix en Syrie poursuivent toujours aussi fermement leurs coopérations » a déclaré le diplomate avant d’exhorter Ankara à cesser son action militaire dans la région syrienne d’Afrin et à respecter la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Syrie.

Bahram Qassemi a mis en garde les autorités turques contre leur opération à Afrin qui pourrait favoriser un retour des terroristes en Syrie.

« Nous surveillons en permanence les évolutions dans la région et suivons tous les agissements des terroristes » a ajouté M. Qassemi avant de demander à la Turquie d’agir en conformité avec les accords d’Astana et d’être en harmonie avec Damas. »

Quant aux relations turco-syriennes, « l’Iran joue les médiateurs », a fait savoir Qassemi.

Interrogé d’autre part par un journaliste sur le projet américain de révision de l’accord sur le nucléaire iranien et la formation d’un groupe de travail européen à cette fin, Bahram Qassemi a répondu qu’aucune position officielle n’a été prise par la partie européenne.

« Il paraît que les États-Unis cherchent à faire entendre leurs rêves illusoires par la bouche des autres » a-t-il ironisé.

Toujours sur la politique du gouvernement américain, Bahram Qassemi a déclaré que la stratégie US représente une menace pour la paix et la sécurité mondiales.

Évoquant la nouvelle doctrine nucléaire US, il a déclaré que « les politiques des États-Unis étaient toujours basées sur le militarisme et le maximalisme ». « Face à cette stratégie dangereuse, les pays indépendants ne resteront pas les bras croisés » a prévenu Qassemi.


Bahram Qassemi, porte-parole de la diplomatie iranienne. ©Irna

S’agissant des tentatives de l’Arabie saoudite de préparer la région à une normalisation avec Israël pour une alliance américano-israélo-saoudienne, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères l’a qualifié de « trahison » contre le peuple palestinien.

«Certes, le monde musulman ne sera pas longtemps indifférent aux conséquences de cette prise de position saoudienne », conclut le diplomate.

Comme l’a rapporté l’agence de presse presstv.

Input your search keywords and press Enter.