Les militants armés kurdes soutenus par les Etats-Unis sont des «traîtres» en Syrie


 (Photo de SANA)

Selon le président syrien Bachar al-Assad, tous les militants armés kurdes soutenus par les Etats-Unis sont des « traîtres » à la nation syrienne, intensifiant leur discours contre les unités de protection du peuple (YPG) kurdes, principalement actives dans les régions du nord du pays, recevant un soutien essentiel de l’air et de l’armement de Washington.

Le chef syrien a fait ces remarques lors d’une rencontre avec une délégation officielle et économique russe de renom, conduite par le vice-Premier ministre russe Dmitri Rogozine, lundi à Damas, la capitale syrienne, a rapporté l’agence de presse syrienne SANA.

« Quand nous parlons de ceux qu’on appelle » les Kurdes « , ils ne sont pas seulement des Kurdes. Tous ceux qui travaillent pour un pays étranger, principalement ceux sous commandement américain … sont des traîtres « indépendamment de leurs noms, a déclaré Assad.

Les YPG sont la partie principale d’une coalition plus large de combattants – les soi-disant Forces démocratiques syriennes (SDF) – qui étaient engagées dans des opérations visant à libérer Raqqah, l’ancienne capitale de facto du groupe terroriste Daech Takfiri dans la guerre pays. Washington considère que le SDF, qui comprend également des militants arabes, est sa principale force de combat sur le terrain en Syrie.

Press TV-Syrie se battra contre les milices soutenues par les Etats-Unis: Assad aide

Un haut assistant du président syrien a déclaré que l’armée du pays se battra contre toute force, y compris les milices soutenues par les Etats-Unis, pour libérer pleinement le pays arabe.

Damas considère la coalition des milices kurdes comme une force étrangère illégitime opérant sur le sol syrien, comme c’est le cas de la soi-disant coalition militaire dirigée par les États-Unis qui mène des frappes aériennes contre des cibles présumées de Daech depuis septembre 2014 sans aucune autorisation de Damas, gouvernement ou un mandat de l’ONU.

En revanche, les avions russes ont mené des raids aériens contre des cibles de Daech et d’autres tenues terroristes en Syrie à la demande du gouvernement de Damas depuis septembre 2015. Les frappes aériennes ont aidé les forces syriennes à avancer contre des militants anti-Damas qui ont fait des ravages. Pays arabe depuis 2011.

Press TV-US peut utiliser des militants en fuite pour se battre Assad: Poutine

Le président russe a déclaré que les Etats-Unis avaient fermé les yeux sur les informations fournies par Moscou sur les terroristes syriens qui se rendaient en Irak.

Le président Assad a ajouté que Washington a tenté de concentrer l’attention de la communauté internationale sur Daech afin de détourner l’attention du monde des autres groupes terroristes, dont le plus important est le groupe terroriste Jabhat Fateh al-Sham Takfiri, anciennement connu sous le nom de Front de Noé. Il a noté que les terroristes Takfiri faisaient encore des ravages en Syrie en raison du soutien qu’ils ont reçu de l’Occident.

Press TV-Poutine félicite Assad pour les victoires de l’armée syrienne

Lors d’une réunion avec son homologue syrien, le président russe salue les réalisations de l’armée syrienne dans la lutte contre les terroristes Takfiri.

Le dirigeant syrien a également abordé la question de l’élection présidentielle syrienne de l’année prochaine, déclarant qu’il accueillerait favorablement tout rôle des Nations unies dans le vote syrien tant qu’il serait lié à la souveraineté du pays.

Il a également déclaré que la Russie était un pays ami pour la nation syrienne, affirmant que Moscou avait adopté une position honorable envers la Syrie et son peuple au cours des six dernières années de lutte contre le militantisme brutal dans le pays arabe. Assad a également noté qu’il était naturel pour la Russie d’être un partenaire important dans le processus de reconstruction de la Syrie dans divers secteurs.

Le président syrien Bachar al-Assad (CR) s’entretient avec le vice-Premier ministre russe Dmitri Rogozine (CL) lors d’une réunion à Damas, la capitale syrienne, le 18 décembre 2017. (Photo: SANA)

Rogozin, pour sa part, a souligné les progrès considérables réalisés dans la coopération économique entre Damas et Moscou et les efforts déployés par un comité conjoint syro-russe pour étendre cette coopération au profit des deux pays. Le responsable russe a déclaré que l’initiative conjointe comprendrait également l’exploitation d’un gisement de phosphate syrien.

Rogozin a promis que son pays respectif serait entièrement prêt à aider la Syrie à reconstruire ses installations énergétiques.

La délégation russe comprenait les vice-ministres des affaires étrangères, de la défense, du développement économique, de l’énergie, des transports, de l’industrie et du commerce, ainsi que l’envoyé russe à Damas et les directeurs des principales entreprises russes.

Le vice-Premier ministre syrien et ministre des Affaires étrangères, Walid al-Muallem, ainsi que les ministres syriens des finances, du pétrole, de l’électricité et des transports ont également assisté à la réunion.

Assad: porte-drapeau de la France pour soutenir le terrorisme en Syrie

Dans une interview à la suite de sa rencontre avec la délégation russe, Assad a pris la France à la tâche pour soutenir les groupes terroristes qui ont fait des ravages en Syrie depuis 2011, notant que Paris n’était pas en mesure de parler de paix dans le pays.

« La France a été le porte-étendard du soutien au terrorisme en Syrie depuis les premiers jours du conflit », a-t-il dit, ajoutant: « Il n’est pas en position d’évaluer une conférence de paix ».

« Quiconque appuie le terrorisme n’a pas le droit de parler de paix ou de s’immiscer dans les affaires syriennes », a souligné le président syrien.

Les remarques d’Assad sont venues après que Paris ait accusé son gouvernement vendredi d’obstruer des pourparlers de paix.

 

Input your search keywords and press Enter.