Quatre questions à Riccardo Petrella

Politologue et économiste italien

Par

Michel Gevers

Nous avons eu la chance de rencontrer Riccardo Petrella, à la veille de la Cop 23 à Bonn. Dans le cadre de la sortie du numéro 3 du journal POUR, Michel Gevers lui a posé plusieurs questions sur l’eau, la Cop 21, le climat et l’état du monde en général.

Aujourd’hui, déjà, des millions de paysans d’Afrique et d’Asie, se voient obligés de quitter leurs terres pour cause de sécheresse catastrophique ou de pluies diluviennes. Si on doit synthétiser ce drame pour les plus démunis, peux-tu situer son ampleur et les zones les plus frappées ?

Ces changements climatiques risquent d’entrainer une augmentation de la température de 3°C. Et ça aurait pour conséquence une pénurie d’eau – d’après le rapport Stern – qui toucherait jusqu’à 4 milliards d’habitants, et frapperait de famine près de 500 millions de personnes supplémentaires. À l’inverse, d’autres régions subiraient des inondations côtières qui affecteraient plus de 100 millions de personnes chaque année. Alors pourquoi est-ce que la Cop21 et les grands Etats et les puissances financières font une impasse sur ces prévisions, font comme si elles n’existaient pas ?

Est-ce que, d’après toi, la Cop21, c’est un échec ou un succès, mais tu y as déjà fortement répondu, au sens de dire : « C’est une grande opération de marketing ».

Dans le passé, les hommes politiques et aussi les puissances industrielles et financières nous ont entrainés dans de grandes guerres. La guerre 14-18 a généré près de 20 millions de morts. La guerre 40-45 a provoqué environ 60 millions de morts. Et aujourd’hui, l’indifférence des pouvoirs politiques et financiers aux désastres climatiques que subiront, pour l’essentiel, les pays non occidentaux, à cause de l’élévation de la température, ne risque-t-elle pas de condamner à mort des centaines de millions d’êtres humains ? Ceci dépasse de très loin le bilan tragique des deux guerres mondiales. Et donc, quel cris d’alarme et d’indignation peut-on lancer face à ce crime annoncé ?

 

Input your search keywords and press Enter.