Abkhazie : le foot des sans-nation

Alors que la France vibre à l’Euro 2016 de football, un petit stade situé aux confins des montagnes du Caucase et de la Mer Noire vient d’accueillir une coupe du monde pas comme les autres.

La coupe du monde de football des exclus de la FIFA, regroupés au sein d’un collectif baptisé CONIFA, – la Confédération des associations indépendantes de football – accueille les identités non reconnues, les groupes ethniques et régions autonomes du monde entier. Somaliland, Coréens du Japon, Chagos de l’Océan indien, Kurdistan… Au total, 12 formations se sont donné rendez-vous an Abkhazie.

Au terme d’une guerre sanglante, cette ancienne province de Géorgie, épaulée par la Russie, s’est auto-proclamée indépendante en 1992.

Cette entité de moins de 9000 km2, peuplée de 250 000 habitants, est un reliquat de l’onde de choc provoquée par la dislocation de l’Union Soviétique et des velléités indépendantistes qui perdurent jusqu’à aujourd’hui en plein coeur du Caucase.

C’est là, dans ce “pays” sans existence légale, seulement reconnu par la Russie, le Nicaragua, le Venezuela et Nauru, que 12 équipes de football seront les porte-voix des quelque 5 500 groupes ethniques et régions autonomes que compte aujourd’hui la planète. Face aux 209 Etats membres de la FIFA, ces 12 formations ne pèsent peut-être pas beaucoup.

Mais le temps d’une semaine, le petit stade Dinamo sera une caisse de résonance unique pour promouvoir ces identités non reconnues ou tout simplement oubliées.

De François Xavier Trégan et Thomas Dandois – ARTE GEIE / Memento – France 2016

Interview

Ces équipes non reconnues par la FIFA savent-elles vraiment jouer au foot ? Réponse avec le journaliste François Xavier Trégan, ou comment la beauté du sport peut servir des intérêts diplomatiques.

http://info.arte.tv/fr/abkhazie-le-foot-des-sans-nation
Input your search keywords and press Enter.