Arménag Aprahamian exhorte à placer au plus haut la notion d’Etat

KARIN, WESTERN ARMENIA – Arménag APRAHAMIAN, Président du Conseil National d’Arménie Occidentale a voulu exprimer la prise en compte des événements qui se déroulent à Erevan comme une émancipation nationale des Arméniens du monde entier.

Chers compatriotes,

Ces derniers temps se sont produits à Erevan et dans toute la République d’Arménie des événements d’une importance majeure.

1/ La mise en application d’une réforme constitutionnelle, exprimée en 2015 qui permettra de changer un régime présidentiel en un régime parlementaire.
L’Arménie Occidentale depuis qu’elle a engagé sa propre réforme constitutionnelle jusqu’au 9 mai 2016 à aussi une expérience en la matière.
2/ Le soulèvement de la jeunesse d’Arménie, une partie des forces vives de la nation qui appelle à un changement de gouvernement et surtout de politique.
Ce soulèvement des forces vives de la nation permet d’engendrer une certaine réflexion sur la vitalité encore réelle des enfants d’Arménie que nous entendions très peu, des milliers d’entre eux expriment depuis 7 jours leur insatisfaction.
Mais on peut aussi tenir compte du fonctionnement très mature, conscient et contrôlé des forces de sécurité de l’Etat, pour éviter toutes effusions de sang.
C’est donc sur ces bases solides que le dialogue doit s’amorcer entre toutes les forces politiques et le gouvernement actuel qui ont démontré leur niveau de responsabilité nationale dans le but de donner des perspectives d’avenir à la nation arménienne.
L’Arménie Occidentale, la République d’Arménie et l’Artsakh pourront faire face ensemble à tous les défis qui les attendent dans la mesure où il y aura une prise en compte au plus haut niveau de la notion d’Etat.
Cet Etat unitaire d’Arménie, qui est le premier Etat au monde et donc le plus ancien, doit retrouver ses lettres de noblesse et redevenir un exemple de paix, de sécurité, de bon vivre et d’unité nationale.
Je m’incline devant le sacrifice de nos deux millions de martyrs, qui démontre que nous n’avons pas droit à l’erreur, c’est le premier article de notre fondamentale constitution.
Que chacun fasse le premier pas, ensemble nous devons y arriver, nous n’avons pas d’autres choix !

Arménag APRAHAMIAN
Président du Conseil National d’Arménie Occidentale

Input your search keywords and press Enter.