La Constitution de l’Arménie Occidentale

Deux ans après sa Déclaration, la Constitution de l’Arménie Occidentale constitue désormais un véritable instrument qui renforce les Droits de l’Homme. Aussi, ce qui était impensable il y a quelques années, modifie la réalité.
Cela montre de manière effective que la volonté d’un peuple peut surmonter des difficultés incommensurables pour parvenir à établir un nouveau sens à son histoire, en préparant son avenir et non seulement rétablir une réalité antérieure.
Ainsi la Constitution de l’Arménie Occidentale, comme il se doit, ne se fonde pas sur l’après génocide, mais bien sur la notion de l’Arménité. De cette manière, elle transcende une vision victimologique pour mettre en exergue le fait que le peuple arménien à une valeur pour l’Humanité, indépendamment de l’existence du génocide historique.
En ce sens, il s’agit d’une Constitution d’un peuple autochtone qui revendique sa nature sans crainte car il a lui-même participé à la rédaction de la Déclaration des Droits des peuples autochtones, reconnue par l’Organisation des Nations Unies en 2007. Aussi cette Constitution bien que récente, possède déjà un passé chargé d’histoire qui constitue une valeur ajoutée.
Ainsi cet anniversaire montre qu’il existe une voie à suivre qui mène à la libération d’un peuple et de son territoire ancestrale via une approche juridique d’une part et stratégique d’autre part, tout en s’appuyant sur le Droit International.

Nikos Lygeros
Président du Conseil Constitutionnel de la République d’Arménie Occidentale

http://www.western-armenia.eu/stat.gov.wa/arm/2017/Arevmdyan_Hayasdani_Hanrabedoutyan_Sahmanadroutyoun-09.05.2016.pdf

Input your search keywords and press Enter.