Que se passe t-il à Londres?

WESTERN ARMENIA – Dimanche 3 juin a eu lieu à Londres le troisième match du Mondial de la CONIFA, c’est-à-dire le championnat du monde des États non reconnus par l’ONU tel que l’Arménie Occidentale (occupée par la Turquie).

La sélection nationale de football d’Arménie Occidentale s’est imposée 4 – 0 face à la Kabylie. L’Arménie Occidentale en tête du classement avec 7 points est qualifiée en ¼ de final contre le Székely Land (Les Hongrois de Roumanie) le 5 juin 2018.

Nous avons pu constater lors du match de dimanche, la présence dans les tribunes du Président de l’Arménie Occidentale Arménag Aprahamian et du Président de la Kabylie Ferhat Mehenni qui ont suivi le match ensemble.

A la suite du match, le Président Arménag Aprahamian a rencontré des membres de la communauté arménienne de Londres sous l’égide de Vartkéss Knadjian, illustre personnalité de la communauté arménienne, afin de répondre à toutes leurs questions concernant l’Arménie Occidentale et les Arméniens d’Arménie Occidentale.
L’Empire Britannique a reconnu l’existence de nouveaux crimes contre l’humanité et la civilisation perpétré contre le peuple arménien en Arménie Occidentale le 24 mai 1915.
L’Empire Britannique membre du Conseil Suprême des Puissances Alliées et Associées a reconnu de facto le 19 janvier 1920 et de jure le 11 mai 1920, l’indépendance et la souveraineté de

l’Arménie sur le territoire de l’Arménie Occidentale.

L’Empire Britannique est aussi signataire du traité de Sèvres, le 11 mai 1920.

Rappelons que, le 29 décembre 1917, le Conseil des Nationalités de l’Union Soviétique a proclamé le droit des Arméniens de l’Arménie turque (Arménie Occidentale) à l’autodétermination jusqu’à leur indépendance, et que depuis le 19 janvier 1920, l’Arménie Occidentale, est un Etat reconnu indépendant de facto à la Conférence de Paris et de jure le 11 mai 1920 à la Conférence de San Remo par le Conseil Suprême des Alliés dont sa frontière avec la Turquie a fait l’objet d’une sentence arbitrale par le Président des Etats -Unis Woodrow Wilson, le 22 novembre 1920, comprenant les provinces de Bitlis, Van, Erzerum et Trebizond, mais non reconnue par les instances onusiennes parce qu’elle est occupée par la Turquie.

Rappelons que, de 1894 à 1923 dans les territoires occupés de l’Arménie Occidentale, la population autochtone arménienne a subi un génocide perpétré par trois gouvernements successifs turcs.
La ville de Karin (Erzerum) est la capitale officielle de l’Arménie occidentale reconnue par les puissances alliées en 1920. (AA)

Input your search keywords and press Enter.