Le combat pour la dignité et l’existence d’un peuple

WESTERN ARMENIA – Le combat pour la dignité et l’existence du peuple arménien d’Arménie Occidentale passe par sa reconstitution nationale désormais formalisée dans le cadre de la structure de l’Assemblée des Arméniens d’Arménie Occidentale existante depuis 2005 et qui rassemble les descendants des rescapés du génocide des Arméniens vivants aujourd’hui pour une grande partie en exil à travers le monde.

Le combat pour la dignité et l’existence du peuple arménien d’Arménie Occidentale passe par sa reconstitution nationale désormais formalisée par une structure d’Etat : la République d’Arménie Occidentale qui possède son Président élu, son gouvernement et son Parlement élu.

Le combat pour la dignité et l’existence du peuple arménien d’Arménie Occidentale passe par sa reconstitution nationale formalisée par le mécanisme qui permet à tout arménien d’Arménie Occidentale de devenir citoyen de l’Etat d’Arménie Occidentale, Etat arménien reconnu indépendant le 19 janvier 1920 sur le territoire de l’Arménie Occidentale c’est-à-dire d’une indépendance acquise bien avant l’indépendance de la République d’Arménie de 1991.

Le combat pour la dignité et l’existence du peuple arménien d’Arménie Occidentale passe par sa reconstitution nationale en participant au renouvellement des Députés du Parlement de l’Arménie Occidentale et dont le processus électoral est en cours actuellement sur l’année 2018.

C’est précisément ce combat qui est mené par l’ensemble de ces structures présentes au niveau local et international dans le rétablissement et l’application des droits des Arméniens d’Arménie Occidentale et c’est la raison pour laquelle s’est tenue la réunion de l’Assemblée des Arméniens d’Arménie Occidentale section Rhône-Alpes pour rendre compte de l’ensemble de ces réalités le Samedi 9 juin dernier.

Certains veulent enterrer les droits que les Arméniens d’Arménie Occidentale ont obtenu au prix de luttes immenses arguant du remplacement du Traité de Sèvres par le Traité de Lausanne. Rien n’est plus faux juridiquement car les signataires parties prenantes à ces différents Traités ne sont pas les mêmes. La désinformation sur les droits des Arméniens continue de sévir au travers des tribunes média accordées à certaines « personnalités » autoproclamées qui se permettent de juger de notre avenir.

Le Traité de Sèvres a toujours force et son application de facto est une réalité. Le chapitre arménien du Traité de Sèvres a été signé et l’Etat arménien sur le territoire de l’Arménie Occidentale reconnu par le Conseil Suprême des Puissances Alliées bien avant la signature de Traité de Sèvres.
C’est la raison pour laquelle le Traité de Sèvres a fait l’objet d’une ratification le 24 juin 2016 par l’Arménie Occidentale.

Il nous incombe maintenant, à nous peuple arménien, d’œuvrer pour sa ratification internationale.

C’est la raison pour laquelle j’ai lancé officiellement et publiquement le Comité pour la ratification du Traité de Sèvres à Lyon le 24 avril 2018 place Antonin Poncet lors de la commémoration des victimes du génocide des Arméniens.

Le Traité de Sèvres est un Traité de paix admirable qui représente la dernière intervention d’humanité en direction du peuple arménien. Nous ne laisserons pas les falsificateurs de notre histoire piétiner nos droits et le travail remarquable accompli par la délégation de l’Arménie Occidentale menée par Boghos Nubar Pasha à l’issue de la première guerre mondiale ! Nous en sommes les dignes continuateurs.
Nous ne laisserons ni piétiner l’œuvre héroïque de Zoravar Antranig ni le noble combat de Léonid Azgaldyan, commandant des forces de libération de l’Arstakh et membre d’honneur du Conseil National d’Arménie Occidentale car nous voulons en être les dignes continuateurs.
Le combat pour la dignité et l’existence du peuple arménien passe par ce chemin.
Le peuple arménien comme tous les autres peuples a le droit de connaître son histoire et ses droits légitimes.
Le peuple arménien comme tous les autres peuples a le droit de voter pour ses représentants dans le cadre d’une structure d’Etat.
Le sort de l’existence de la nation et de votre dignité est entre vos mains.
N’oubliez jamais que tout peuple coupé de sa terre est amené à mourir.
Le phénomène d’assimilation d’un peuple en exil est inexorable.

 

Lydia Margossian
Citoyenne de l’Etat d’Arménie Occidentale
Députée au Parlement de l’Arménie Occidentale

Input your search keywords and press Enter.