La vente des S-400 russes à la Turquie est une « catastrophe » pour les USA

WESTERN ARMENIA – Le secrétaire d’État adjoint américain René Clarke Cooper a déclaré que la vente des systèmes de défense russes S-400 à la Turquie serait « catastrophique » pour Washington et pourrait signifier une rupture de ses relations avec Ankara.

Les divergences sur diverses questions ne cessent de croître entre Washington et Ankara. Le secrétaire d’État adjoint aux affaires politico-militaires des États-Unis a mis en garde Ankara contre l’achat des systèmes de défense antiaérienne russes S-400 et de l’impact sur les relations entre les deux pays, a rapporté l’agence de presse Fars News.

« Si Ankara achète des S-400, ce serait catastrophique pour les États-Unis. Cela pourrait détériorer les relations américano-turques » a-t-il déclaré.
Récemment nommé secrétaire d’État adjoint aux affaires politico-militaires, il a adressé cet avertissement devant la commission des affaires étrangères du Sénat.

« Nous ne voulons pas qu’un allié de l’OTAN dépende du service et de la fourniture d’équipements par la Russie » a-t-il ajouté lors de la réunion avec les législateurs américains.

L’intervention de M.Cooper est survenue après l’introduction des sanctions américaines contre les ministres turcs de la Justice, Abdulhamit Gül, et de l’Intérieur, Süleyman Soylu, qui font suite à la détention du pasteur américain Andrew Brunson soupçonné d’espionnage, en Turquie.

Le chef de la diplomatie turque a écrit, mercredi, dans un tweet en réaction à l’annonce par le Trésor américain des sanctions contre les deux ministres turcs: « Les sanctions américaines contre nos deux ministres ne resteront pas sans réponse. »

La vente des S-400 russes à la Turquie est devenue un sujet de discorde, ce qui a amené le congrès américain à arrêter la vente de F-35 à Ankara.

presstv.com

Input your search keywords and press Enter.