Syrie: l’ultimatum russe à la Turquie

KILIKYA – Dans un article écrit dans le journal russe Svobodnaya Pressa, Zauer
Karayev, expert des questions syriennes s’est attardé sur la formation d’une armée
par la Turquie composée des groupes armés opérant dans le Nord syrien.

Alors que Damas mobilise ses forces spéciales près des frontières du Nord dont des
terroristes ont pris le contrôle, la Turquie renforce ses positions à Idlib.
Or, il faut une solution pour résoudre ce problème entre les deux parties turque et syrienne
avant qu’il ne devienne un défi majeur. Selon les médias, la Russie a entrepris des efforts
pour trouver une solution afin de nettoyer les régions du nord de la Syrie de la présence des
terroristes.

La Russie aurait fixé un délai d’un mois à la Turquie pour retirer ses troupes d’Idlib.
L’échéance passé, Ankara fera l’objet d’attaques de l’armée syrienne.

Pendant ce temps, Ankara s’emploie à réunir sous la même bannière tous les groupes
terroristes – y compris des dizaines de milices – pour faire face à l’armée syrienne.

L’expert turc Kerem Yildirim a également apporté le commentaire suivant à ce sujet: « La
Russie et la Turquie devraient éviter de graves désaccords, sinon les négociations d’Astana
n’apporteront pas leurs fruits ».

Ce sommet considéré comme une alternative au sommet de Genève qui a perdu son
efficacité, porte une importance toute particulière pour toutes les parties.

Mais le sommet d’Istanbul qui est prévu le 7 septembre et auquel participeront les
représentants de la Turquie, de la France, de l’Allemagne et de la Russie pour débattre des
questions régionales y compris le conflit en Syrie, donnera suite à la réunion d’Astana.

presstv.com

Input your search keywords and press Enter.