Le Président Arménag Aprahamian, répond aux « fake news » concernant le génocide des Arméniens !

WESTERN ARMENIA – Qui aurait cru que cela, il y a ne serait-ce que cinq années auparavant ?

Après, une très timide reconnaissance par l’Allemagne en 2016 d’un « génocide arménien » qui en vérité est turc, aujourd’hui une information circule concernant un soi-disant incident qui aurait eu lieu lors d’une réunion entre le Président de la Turquie et la Chancelière allemande.

 

Angela Merkel aurait demandé à rencontrer Erdogan en reconnaissance du génocide des Arméniens, à ouvrir la frontière arméno-turque et à faire face à sa propre histoire. Le Président de la Turquie aurait menacé la Chancelière, de se méfier des conséquences de telles mesures.

Angela Merkel aurait été en colère et aurait déclaré qu’elle s’était rendu personnellement en Arménie et avait eu des échanges avec des Arméniens vivant en Arménie, ainsi qu’avec des Arméniens vivants en dehors de l’Arménie et confiants dans ses paroles.

Nous avons voulu demander au Président Arménag Aprahamian son avis en tant qu’expert de la question arménienne.

Arménag Aprahamian – Effectivement il est fort possible que la Chancelière ai fait une telle demande, mais si c’est le cas je n’y vois rien de positif, c’est l’arbre qui cache la forêt. Puisque dans cette demande la Chancelière ferait mine d’oublier le traité de Versailles et l’engagement de l’Allemagne (donc de la Turquie) vis-à-vis de ce traité après sa ratification.

Peut être que vous ne le savez pas encore, tout simplement parce que les historiens vous l’ont caché, mais la seconde fois (après la Russie, le 11 janvier 1918) qu’une Arménie sur le territoire de l’Arménie Occidentale ait été reconnue dans un cadre international, est au moment de la signature puis de la ratification du traité de Versailles en juin 1919.

Traité de Versailles

Dans son Art. 434 – L’Allemagne s’engage à reconnaître la pleine valeur des traité de paix et conventions additionnelles qui seront conclus par les puissances alliées et associées, avec les puissances ayant combattu aux côtés de l’Allemagne, à agréer les dispositions qui seront prises concernant les territoires de l’ancienne monarchie d’Autriche-Hongrie, du royaume de Bulgarie et de l’Empire ottoman, et à reconnaître les nouveaux Etats dans les frontières qui leur sont ainsi fixées.

 

Effectivement l’Allemagne s’engage, pourtant, trois questions restent entières :

 

  • L’Allemagne n’a pas appliqué son engagement vis-à-vis du génocide des Arméniens et de l’occupation de l’Arménie Occidentale an particulier concernant les articles partie VIII (annexe I) sur les réparations.
  • Comment se fait-il que les Arméniens du monde entier ne soient pas informés, comment se fait-il que jusqu’à aujourd’hui, je sois le seul à déclarer officiellement cet évènement juridique ?
  • Comment se fait-il qu’aucune personne n’ait jamais évoqué cette question ? Quelles sont les frontières de l’Arménie du traité de Versailles?

 

Ceux qui diffusent cette nouvelle concernant la déclaration d’Angela Merkel, en omettant l’engagement de l’Allemagne (donc de la Turquie) dans les réparations conséquentes au génocide des Arméniens et à la spoliation des droits d’Etat de l’Arménie Occidentale font le jeu de l’Allemagne et de la Turquie.

Mon travail en tant que Président est d’assumer cette responsabilité, c’est à dire de dévoiler les malversations, donc rien n’y fera, je poursuivrais ma tâche tant que mon mandat de Président (fin 2018) me le permettra.

En attendant, le peuple arménien d’Arménie Occidentale doit renforcer sa confiance en direction du Conseil National d’Arménie Occidentale, nos futures élections législatives vont dans ce sens.

Input your search keywords and press Enter.