WESTERN ARMENIA – Après une année de travail, avec nos membres fondateurs du Conseil National d’Arménie Occidentale à Bagneux, je pense tout particulièrement à Hrach Pélibossian, à Guy Kachanian, à Nounig Norhadian, Brigitte Naudé et tous les autres qui se reconnaîtront, en 2004, des réunions jours et nuits, des traductions, des recherches et des études, des notes de téléphone à n’en plus finir avec l’Arménie et l’Artsakh (à l’époque le réseau Internet n’était pas bien développé),  nous avons décidé le 08 novembre 2004, de déclarer l’existence du Conseil National des Arméniens d’Arménie Occidentale et de décider de déclarer cette existence à Chouchi, le 17 décembre 2004.

Aussi, ce jour, le 17 décembre 2004, en présence entre autres de Komitas Daniélyan, Achod Balayan, le général Vitali Balasanyan, le Colonel Vatchaga Ishkhanyan, nous avons été devant la Cathédrale Ghazanchetsots à Chouchi en présence de plusieurs Combattants, membre de l’Organisation des Combattants d’Artsakh, dont j’étais à l’époque le représentant officiel, et nous avons lu ensemble la déclaration officielle ci jointe.

http://www.western-armenia.eu/stat.gov.wa/fr/2011/Declaration-officielleCNA1.pdf

http://www.western-armenia.eu/stat.gov.wa/arm/2004/HaydararutyunHAKH-17.12.2004.pdf

Ensuite nous nous sommes retrouvés chez le Colonel Vatchag Ishkhanyan, pour célébrer cette déclaration, le même jour, plusieurs personnalités, qui n’ont pu être présentes à cette cérémonie nous ont appelé aux téléphones pour se joindre à nous, ainsi entre l’Europe, les Etats-Unis, la Russie, le Proche-Orient, le Djavakhk, la République d’Arménie, l’Artsakh et l’Arménie Occidentale, ce sera près de 50 personnes qui ont constitué le noyau dur du Conseil National d’Arménie Occidentale.

Le Conseil National d’Arménie Occidentale à aujourd’hui 15 ans. Quinze années de service, de combat et de résistance pour l’Arménie Occidentale et son peuple, marchant avec nos deux piliers, notre autochtonie et un Etat d’Arménie Occidentale, reconnus par toutes les puissances.

Le Conseil National d’Arménie Occidentale a rencontré dans son parcours des hommes et des femmes extraordinaires, comme il a rencontré tout le contraire.

J’en veux pour exemple la dernière déclaration de Monseigneur Sahak Maşalyan « qui prétend immorale la reconnaissance du Sénat américain sur le génocide des Arméniens de 1915 à 1923 ».

Ici, je rappelle que cette reconnaissance correspond presque tout à fait à l’article 11 de la Déclaration constitutive du Conseil National d’Arménie Occidentale, qui précise que :

  1. Le Conseil National tient à soutenir le devoir de réalisation de reconnaissance internationale du génocide des Arméniens de 1894 à 1923 perpétré par les gouvernements Turcs successifs, sur son territoire (Arménie Occidentale, Hayrénik) au moment de l’occupation.

11) Ազգային Խորհուրդը 1894-էն 1923 գրաւման ենթարկուած իր տարածքին վրայ (Արեւմտեան Հայաստան, Հայրենիք) թուրքերուն կողմէ կատարուած Ցեղասպանութեան միջազգային ճանաչումին հասնելու պարտականութեան զօրավիգ է.

Aussi, en ma qualité de Président du Conseil National d’Arménie Occidentale, à la veille du Centenaire du Traité de Sèvres, en mémoire de la souffrance de mon peuple, je déclare à mon tour, immorales les déclarations de Monseigneur Maşalyan mettant en cause la reconnaissance du Sénat US du génocide des Arméniens qui a eu lieu en Arménie Occidentale occupée de 1915 à 1923.

Et je demande à Monseigneur Sahak Maşalyan, de présenter des excuses devant la nation arménienne et de démissionner sur le champ.

J’appelle à mon tour, les Arméniens du monde entier, à faire face ensemble à la perfidie des gouvernements successifs turcs, ce sera la meilleure façon, pour la nation arménienne, d’exprimer son désaveu de la politique génocidaire de la Turquie et ainsi de débuter la commémoration du Centenaire du Traité International de Paix, signé à Sèvres en 1920.

Arménag APRAHAMIAN

Président du Conseil National d’Arménie Occidentale

 

 

 

Input your search keywords and press Enter.