Je, Tovmas Martirosyan, en tant que président du conseil d’administration de l’organisation publique militaro-patriotique ATAN, commandant de l’organisation publique militaro-patriotique NEMESIS, déclare :

Je n’ai jamais été membre d’un parti et je ne le serais pas.

Mon seul parti est mon pays, ma patrie, que je servirai pour le reste de ma vie.

Je ne me laisserai pas acheter par les offres d’un parti ou par une « contribution » financière.

Notre patrie, notre pays, notre État, a besoin d’un soutien financier. La terre sur laquelle nous vivons et le droit à la vie que nous avons gagné avec notre sang. Je demande donc et j’exhorte toutes les parties opérant en République d’Arménie à ne pas nous faire de propositions de ce type.                                           

Les soldats de la patrie ne s’achètent pas. Vous voulez aider, payez les conducteurs de tracteurs pour creuser des tranchées. Achetez des maisons  pour que les soldats ne dorment pas sur un sol mouillé. Créer des emplois dans les villages frontaliers afin que les frontaliers ne quittent pas leur domicile.

Enfin, soutenez un volontaire qui quitte son foyer et sa famille pour protéger la frontière bénévolement.

Ce sera une aide à la population, à l’armée, et nous servirons avec une conscience claire, protégeant autant la frontière du pays, que l’intérieur du pays, montrant qu’il y a des gardiens du pays.

Le président Arménag Aprahamian remercie le Commandant Martirosyan pour ses éclaircissements et invite les Arméniens du monde entier à prendre réellement conscience d’un tournant dans leur histoire nationale. 

Contrairement à ce que certains manipulateurs veulent vous faire croire , vos droits sont imprescriptibles et d’autant plus pour les Arméniens d’Arménie Occidentale.

Défendons notre terre, défendons notre intégrité territoriale, en commençant par l’Arménie Occidentale jusqu’en Artsakh, défendons la nation Hay!

Unis, nous serons plus forts!