Dans l’article « Où va la Turquie ? » le journal français Le Monde dit que le président turc Recep Tayyip Erdoğan essaie de laisser la même empreinte dans l’histoire que Mustafa Kemal Atatürk, et récemment le vent a commencé à souffler dans la direction opposée …

Ci-dessous un extrait de cet article.

“L’affiliation idéologique dépasse progressivement le pragmatisme précoce d’Erdoğan et ses premières initiatives volontaires.

Avec le recul, on peut dire que la volonté de prendre pied sur le Vieux Continent, qu’il a déclaré haut et fort dans le passé, semblait être une tactique pour éliminer l’armée, ce qui a en fait entravé sa marche vers la monarchie absolue (absolutisme).

Erdoğan, décrit par ses détracteurs comme un nouveau sultan, a créé un système présidentiel qui correspond à ses objectifs.Le rêve d’Erdogan est de laisser une telle empreinte dans l’histoire que le fondateur de la République, Mustafa Kemal, dit Atatürk, dont Erdoğan n’a cessé de nier l’héritage.Lors des élections locales de 2019, le parti qu’il dirige a toutefois perdu face à l’opposition kémaliste dans de nombreuses grandes villes. Le camp de ses opposants s’est maintenant considérablement élargi.