Le ministère des Affaires étrangères de la République d’Artsakh a publié une déclaration à l’occasion de l’anniversaire de la fin de la guerre de 44 jours :

Présentation d’extraits de la déclaration. »Il y a un an, le 9 novembre 2020, grâce aux efforts de médiation actifs de la Fédération de Russie, une déclaration trilatérale a été signée par le président de la Russie, le Premier ministre de l’Arménie et le président de l’Azerbaïdjan.Il a permis de mettre fin à l’agression armée de 44 jours de l’Azerbaïdjan contre l’Artsakh, avec l’implication militaire directe de la Turquie, de mercenaires internationaux et de terroristes du Moyen-Orient. À la suite de cette agression destructrice de 44 jours, l’Azerbaïdjan a occupé une partie importante des territoires de la République d’Artsakh, y compris le centre historique et culturel de la ville de Shushi. L’armée azerbaïdjanaise a commis de nombreux crimes de guerre pendant les combats. Le recours à la force ne peut annuler l’un des principes du droit international – l’égalité et l’autodétermination des peuples, tels que consacrés par la Charte des Nations unies et d’autres documents internationaux fondamentaux. La position officielle de Stepanakert et la volonté du peuple d’Artsakh restent inchangées. L’Artsakh ne fera jamais partie de l’Azerbaïdjan.