Dans le village de Kolatak Martakert, après la guerre, le nombre de personnes a augmenté, et non pas diminué : les habitants privés de leurs maisons, ainsi que les militaires, se sont installés ici. Après la guerre, à la suite d’un accord trilatéral, Akna (Aghdam) est occupé par l’Azerbaïdjan ; sept villages de la région de Martakert y ont été inclus. Ces villages ont été expulsés d’Artsakh en un seul jour. Mais les tirs et les drônes “bayraktars” n’ont pas atteint le village de Kolotak. Pendant la guerre de 44 jours, Kolatak est devenu un « abri ». Dans le village après la guerre, le nombre de personnes n’a pas diminué, mais augmenté. Avant la guerre, 258 personnes vivaient dans le village, maintenant 327. Après la guerre, le village mène une vie tranquille. La seule école du village compte 6 professeurs, 50 élèves et 26 enfants du village voisin de Tbglu.

Les habitants se consacrent à l’agriculture et à l’élevage de bétail. Un écotourisme “WOW Glamping” pour les touristes est en cours de construction dans la partie inférieure du village, et une nouvelle usine sera également ouverte.

Les habitants de Kolatak fondent également de grands espoirs sur la restauration du Hakobavank, construit au 7e siècle et qui n’a plus fonctionné depuis le 19e siècle.