La Russie et la Turquie ont convenu de ne faire aucune déclaration sur la production conjointe de composants de systèmes de missiles anti-aériens C-400 .C’est ce qu’a déclaré le président turc Recep Tayyip Erdogan lors d’une conférence de presse à Ankara.Il a souligné que ce sujet est « sensible » pour les deux pays.

En 2017, la Russie et la Turquie ont signé un accord sur la fourniture par Moscou de systèmes de missiles antiaériens C-400 à Ankara. La Turquie est ainsi devenue le premier des pays membres de l’OTAN à acheter ces systèmes à la Russie.Cette décision d’Ankara a provoqué une réaction négative de la part des États-Unis et de l’Alliance de l’Atlantique Nord.Depuis décembre 2020, les États-Unis ont imposé des sanctions à la Turquie.

Laisser un commentaire