Monte Melkonian est né le 25 novembre 1957 dans une famille arménienne qui a survécu au génocide des Arméniens et s’est installée à Visalia, en Californie, aux États-Unis. À l’âge de 20 ans, il s’inscrit à l’université de Berkeley et obtient un double diplôme avec un certificat en archéologie et en histoire asiatique.

Pendant ses études, il a formé le groupe Armenian Student Union. Il s’ inscrit à Oxford en 1978, mais n’a pas obtenu de diplôme et est parti au Liban, où il a participé à la guerre civile dans le quartier arménien de Beyrouth (pendant environ trois ans).

A partir de mai 1980, il est instructeur militaire en chef de l’armée secrète arménienne pour la libération de l’Arménie. Monte a été arrêté à Paris le 27 novembre 1985 pour possession d’un faux passeport et d’explosifs, et a été emprisonné jusqu’en 1989. A partir d’octobre 1990, il participe à la défense de l’Artsakh. En 1992, il a été le commandant du district de défense de Martuni. Sous sa direction, Martuni est devenue la zone la plus protégée et la plus efficace de l’Artsakh.

Monte a été tué le 12 juin 1993 dans les faubourgs du village de Marzil, dans la région d’Aghdam.

Laisser un commentaire