Pendant l’agression azerbaïdjanaise, les armes entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan étaient incomparables en quantité et en puissance. L’Azerbaïdjan a utilisé des équipements de pointe, notamment des drones de frappe et de reconnaissance, des missiles balistiques et des avions de chasse.

Les victoires pendant la guerre ont été présentées principalement par des enregistrements vidéo. L’armée de défense de l’Artsakh a commencé à filmer avec des drones vers la fin de l’agression, tandis que les forces azerbaïdjanaises ont utilisé des drones dès les premiers jours, et elles les ont activement utilisés pour obtenir des renseignements et pour frapper.

Cependant, les drones n’étaient pas les seuls à être utilisés pour surveiller l’Artsakh.

L’Azerbaïdjan a beaucoup utilisé les satellites pour surveiller l’Arménie et l’Artsakh, afin d’obtenir des coordonnées précises.

Shushi, Image par Azersky

Le ministère azerbaïdjanais de la communication et de l’information a créé l’installation satellitaire Azercosmos en 2010 pour les télécommunications.

L’Azerbaïdjan possède trois satellites :

1- Azerspace-1, qui couvrait l’Europe, l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Asie centrale et le Caucase, son but est de diffuser la radio et la télévision.

2- Azerspace-2, lancé en 2018 et il est destiné à la diffusion de la radio et de la télévision également.

3- Spot7 plus tard Azersky, lancé en 2014, et il est pour l’observation de la Terre.

oute Vardenis-Martakert, image Azersky

Qu’est-ce qu’Azersky ?

Le satellite azerbaïdjanais Azersky est destiné à l’observation de la terre.

La société de satellites Azercosmos a signé un accord de coopération stratégique avec la société française Airbus Defence System pour l’achat et l’exploitation du satellite Spot 7.

Selon l’accord, la coopération entre les deux sociétés permettra l’exploitation conjointe des satellites Azersky d’Azerbaïdjan et Spot-6 de France, ainsi que la production conjointe d’images satellite de haute qualité, ce qui signifie qu’elles pourront surveiller n’importe quelle partie du monde.

Dan Radu, directeur commercial général d’Azercosmos, l’a confirmé le 5 avril 2017 .

Les deux satellites, Spot-6 et Azersky peuvent couvrir 6 millions de kilomètres carrés par jour, soit environ 201 fois plus que le territoire de l’Arménie. Le contrat prévoit que les Français et les Azerbaïdjanais traitent les données et se les transfèrent mutuellement, forment des spécialistes et échangent des compétences.

in, image par Azersky 

Le satellite peut surveiller le territoire de l’Arménie et de l’Artsakh tous les jours. Les deux satellites peuvent créer des cartes topographiques à une échelle de 1 : 25000, ils peuvent observer même par temps de brouillard, et ils peuvent produire des modèles numériques de terrain avec une précision de 5 à 10 mètres.

Pendant et avant la guerre, l’Azerbaïdjan a observé l’Arménie et l’Artsakh, a obtenu les coordonnées et les cibles.

Laisser un commentaire