En réaction à la mise en garde lancée par le président français contre l’opération Rameau d’Olivier entamée par la Turquie sur le sol syrien, le Premier ministre turc a déclaré que Macron avait une compréhension incomplète de la lutte que mène son pays contre le terrorisme.

« Tout le monde doit savoir que la Turquie n’a pas lancé cette opération à des fins offensives », a affirmé ce mercredi 31 janvier Binali Yildirim, Premier ministre turc, a rapporté Mehr News.

« S’il s’avérait que cette opération devait prendre un autre tour qu’une action pour lutter contre une potentielle menace terroriste sur la frontière turque et que c’était une opération d’invasion, à ce moment, cette opération nous poserait un problème réel », avait déclaré Emmanuel Macron, président français, qui s’exprimait mardi soir à l’issue du dîner de la communauté arménienne de France à Paris.

Selon Macron, l’opération militaire turque contre l’enclave kurde d’Afrin dans le nord-ouest de la Syrie « suppose d’avoir des discussions et de prendre des décisions à la fois entre Européens, mais plus largement entre alliés. Car elle change la nature de cette incursion turque et c’est pour cela que je vais parler dans les prochains jours à nouveau avec Erdogan ».

Pour rappel, l’armée turque a lancé samedi dernier, en violation des lois internationales et sans l’autorisation du gouvernement légal de Damas, l’opération « Rameau d’olivier » qui est en cours dans la ville d’Afrin dans le nord de la Syrie contre les forces soutenues par les États-Unis.

Entre temps, le nombre de civils tués s’accumulent 11 citoyens ont été tués et 16 autres ont été blessés par les bombardements de l’aviation et de l’artillerie turque et des groupes terroristes affiliés à la Turquie sur la région d’Afrin (en date du 22.01.2018).

Selon les correspondants, le nombre de civils tués est de 11, dont 6 enfants et une femme.

16 autres civils, dont 4 enfants et une femme ont été blessés. Ils sont encore en traitement dans les hôpitaux d’Afrin.

Parmi les morts identifiés, une femme de 33 ans, Rahaf, un bébé d’un an, Wael, un enfant de 10 ans, Hadeil, une petite fille de 8 ans, Ghalia, un petit garçon de 6 ans, Musab, un adolescent de 17 ans, Ahmed, et une petite fille de 6 ans, Salma.

Il faut noter que les tentatives d’incursion et d’occupation des forces turques continuent ainsi que les frappes aériennes et les bombardements de l’artillerie, mais elles rencontrent une forte résistance de la part des Forces démocratiques syriennes (FDS).