Au cours de l’été 2019, des chercheurs arméniens et allemands ont fait une découverte étonnante en creusant la terre : d’énormes dalles de béton de l’époque romain ont été découvertes à une profondeur de 30 centimètres de la surface dans la vallée de l’Ararat. On suppose que ces dalles par centaines faisaient parties des fondations d’un aqueduc. Une conduite romain inachevée destinée à acheminer l’eau vers la ville antique d’Artashat. Bien que la source d’eau originale de l’aqueduc ne soit pas exactement connue, cependant, selon les calculs, sa longueur était d’environ 31 kilomètres, et pouvait commencer à partir du temple de Garni. Rappelons que Rome n’a contrôlé l’ancienne capitale de l’Arménie Artashat que pendant trois ans, puis les Romains se sont retirés vers Occident. La construction de l’aqueduc est restée inachevée, et toute trace de celui-ci a fini par disparaître pendant des siècles, restant sous une couche de terre et de poussière :