L’église de Saint-Minas, construite par les Arméniens de Karin en Arménie Occidentale en 1790, est au centre du programme de transformation urbaine de Gezkyoy. Le propriétaire de l’église délabrée, qui vit en Allemagne, n’a pas permis que l’église soit restaurée ou déplacée vers un autre endroit.

Bien que l’église n’interfère pas avec le programme de transformation urbaine, elle attire l’attention lorsqu’elle est détruite. D’autre part, l’église est devenue un lieu de visite pour les toxicomanes. 

De grands efforts sont maintenant déployés pour éviter que l’église ne soit endommagée par des voleurs !

Faisant une déclaration à ce sujet, le maire a noté qu’ils poursuivent les négociations avec le propriétaire de l’église, mais qu’ils ne sont pas encore parvenus à un accord. « L’église n’a pas souffert et ne sera pas endommagée. Mais, il est inapproprié qu’elle le reste. 

J’espère que nous parviendrons à un accord et que nous la restaurerons », a-t-il déclaré.

Le gouvernement d’Arménie Occidentale rappelle que la privatisation des lieux de culte, des lieux sacrés ainsi que des cimetières est  conséquente à l’occupation du territoire de l’Arménie Occidentale par les autorités turques.

Les vols et le vandalisme des lieux de culte, des lieux sacrés et des cimetières en Arménie Occidentale ont fait l’objet de plusieurs plaintes devant la Cour européenne des droits de l’Homme par le gouvernement de l’Arménie Occidentale depuis la destruction du cimetière de Djugha au Nakhitchevan en 2005.

Le gouvernement d’Arménie Occidentale est la seule structure d’Etat à travers le monde arménien dans son ensemble à avoir sollicité la présidence de la Turquie par écrit le 24 avril 2011 de reconnaître le génocide des Arméniens et à avoir porté plainte contre la Turquie et l’Azerbaïdjan pour les faits mentionnés ci-dessus.