Après 29 mois de vide institutionnnel, Michel Aoun est élu président du Liban.

Lundi, le parlement libanais a élu Michel Aoun, ancien général chrétien, en tant que président du pays. Il s’agit de la 46e réunion du parlement organisée pour élire un président. Jusqu’à ce jour, l’institution n’arrivait pas à désigner un successeur au président Michel Sleimane, dont le mandat de six ans a expiré le 25 mai dernier. Quarante-cinq tentatives ont eu lieu depuis le 23 avril 2014 afin d’élire un président. Pour remporter l’élection, le candidat devait recueillir les deux tiers des voix des parlementaires. Outre les voix des députés, le candidat doit, d’après la Constitution libanaise, être un chrétien maronite. Les Maronites appartiennent à l’église catholique, la majorité de leurs communautés vivent notamment au Liban. Environ 25% des Libanais sont adeptes de cette religion. Michel Aoun, 81 ans, était chef des armées libanaises dans les années 1984-1989, puis chef du gouvernement intérimaire libanais de 22 septembre 1988 au 13 octobre 1990. Il est le président du Courant patriotique libre depuis 1992 et président de la République Libanaise depuis le 31 octobre 2016.  Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l’application Telegram sur n’importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/international/201610311028459294-liban-prsident-election/