ARMÉNIE OCCIDENTALE – Fin septembre 2020, le conflit entre l’Azerbaïdjan, l’Arménie et l’Artsakh qui dure depuis plus de 30 ans, s’est à nouveau intensifié.

Résumés des batailles et de la loi martiale, des pertes de personnes et d’équipements et d’autres événements connexes – dans la chronique mise à jour du  » Nœud du Caucase « .

Outre les bombardements quasi quotidiens, la guerre de 1991-94, l’affrontement militaire d’avril 2016 et l’escalade de juillet 2020 marquent l’histoire du conflit du Karabakh (Artsakh).

Les hostilités actuelles diffèrent des exacerbations passées du conflit en ce que les affrontements dans la zone de conflit du Karabakh se déroulent sur tout le front et ressemblent en cela à la première guerre. Selon le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan, environ 3773 militaires arméniens ont été tués. Le ministère de la Défense d’Artsakh a publié des listes avec les noms de 2808 soldats tués. Le nombre de tués parmi les civils, selon les autorités du Karabakh, était de 50, 163 ont été blessés avec près de 10.000 handicapés. Les autorités azerbaïdjanaises ont signalé la mort de 2 906 militaires, 8 autres sont portés disparus. Selon le bureau du procureur général d’Azerbaïdjan, au 30 novembre, au moins 93 civils ont été tués à la suite de bombardements, à la suite d’explosions de mines, cinq personnes sont mortes, 414 ont été blessées.

http://www.western-armenia.eu/news/Actualite/2021/Artsakh-Chronique_de_la_guerre-2020-2021.pdf