Le 20 décembre marque le 101e anniversaire du héros de l’Artsakh, le légendaire chef militaire Kristapor Ivanyan. 

Le lieutenant-général Kristapor Ivanyan n’a pas seulement participé à la Grande Guerre patriotique et à la guerre d’Artsakh, mais il y a laissé une marque particulière, en recevant les plus hautes récompenses de l’État.

Ivanyan a reçu une quarantaine d’ordres et de médailles pour ses exploits dans la Grande Guerre patriotique.

 Lorsque les partisans des fascistes, les envahisseurs azéris, ont attaqué l’Artsakh, le général Ivanyan et sa femme vivaient à Saint-Pétersbourg. Il enseignait dans l’une des académies militaires et suivait de près les événements qui se déroulaient dans son pays. 

En 1992, alors que les forces arméniennes menaient de lourdes batailles défensives, ce soldat de 72 ans est arrivé en Arménie.

Il a pu gagner rapidement la confiance des soldats et des commandants des forces d’autodéfense de l’Artsakh. 

Tout le monde en Artsakh savait que si les opérations militaires étaient planifiées ou menées par le général Ivanyan, le succès était garanti. Le traître de tout cela est l’attribution au général Ivanyan de la « Croix de combat » du premier degré de la République d’Arménie et de l՛Artsakh, et à titre posthume en 2000 , la remise des médailles « Aigle en or » et le plus haut titre de « Héros de l’Artsakh ». Il a été l’initiateur et l’organisateur de la formation des unités d’artillerie, des unités militaires de formation et des subdivisions de l’armée de défense, ainsi que de la création de leur base de matériel de formation.