Nous vous présentons les propos du député Gegham Nazaryan ․ « Les gens sont heureux, voire excités, même les larmes aux yeux.

Et personne n’a demandé… Je sais, vous direz que je ne suis content de rien, je vois du mal en tout, mais vous vous trompez.

Je me réjouis quand les victoires sont réelles et ne sont pas prisonnières d’une façade.

J’étais content de nos vraies victoires et j’aimerais beaucoup que nous prenions toujours la dernière place dans cette compétition seulement si les gars étaient à nos côtés, Chouchi était à nous, Kapan et Goris n’étaient pas aux Turcs…

Les naïfs diront, n’aurions-nous pas gagné si Chouchi avait été à nous…

Réjouissez-vous! Continuez à vous réjouir, mon peuple naïf et apatride qui a activé le mécanisme d’autodestruction.
P.S. Ainsi, les Abgar et Haykaz, Davit et Gevorg, Shirak et Karen, Aram et Mkhitar ont empêché la petite chanteuse azerbaïdjanaise d’embrasser la chanteuse arménienne : « Mon peuple naïf !