La nouvelle centrale thermique, qui a ouvert ses portes à Erevan fin novembre, élargira les possibilités d’exporter de l’électricité vers l’Iran. 

Cela a été annoncé par le vice-ministre de l’Administration territoriale et de l’Infrastructure de la République d’Arménie Hakob Vardanyan. Techniquement, la nouvelle unité thermique de la centrale thermique peut fournir de l’électricité à l’Iran avec l’unité électrique existante.  Comme l’a mentionné le vice-ministre, l’Iran fournit du gaz à l’Arménie, qui exploite la centrale thermique d’Erevan et en partie d’autres centrales thermiques. Parlant de la construction de lignes internationales de transport d’électricité, Vardanyan a mentionné que la ligne Iran-Arménie sera prête d’ici la fin de 2023.  Quant à la construction d’une nouvelle ligne Arménie-Géorgie, sa première étape est déjà achevée. 

Les nouvelles lignes permettront à l’Arménie non seulement d’exporter de gros volumes d’électricité vers l’Iran et la Géorgie, mais aussi de la transmettre par transit.