Lors d’un événement spécial organisé au bureau d’Arménie Occidentale à Erevan, le président d’Arménie Occidentale, Arménag Aprahamian, a évoqué les difficultés de la première guerre d’Artsakh, à laquelle il avait personnellement participé, en la comparant à la dernière guerre. Il a rappelé comment il a rencontré son commandant légendaire, ensemble ils ont formé le régiment de Chouchi, après quoi il a commencé à former les combattants et à les préparer pour la guerre. Dans son discours, M. Aprahamian a déclaré que Chouchi a contribué à restaurer le souffle de l’Arménie Occidentale, mais que malheureusement, les habitants de Chouchi n’ont pas été épargnés par le génocide.