Le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev a signé un décret déclarant 2022 année de Chouchi . C’est ce qui ressort d’une déclaration du chef de l’État.

Le Cabinet des ministres a été chargé d’élaborer et de mettre en œuvre un plan d’événements liés à l' »Année de Chouchi « .

Pour rappel, le 9 novembre, les dirigeants de la Russie, de l’Arménie et de l’Azerbaïdjan sont parvenus à un accord sur le déploiement de casques bleus russes en Artsakh et une déclaration a été signée qui transfère sept districts d’Artsakh, Chouchi et Hadrut à l’Azerbaïdjan à l’exception d’un village, les villages d’Askeran et Martuni ainsi que les villages de Talysh et Matagis du district de Martakert.

Nous avons demandé au président Arménag Aprahamian de réagir à ce décret.

« Ce décret, comme vous le savez, est une nouvelle provocation d’Ilham Aliyev. Le problème commence dans l’imagination d’Ilham Aliyev, qui a réellement réussi à réaliser l’un de ces rêves grâce à une coalition d’État contre l’Artsakh , à savoir l’appropriation illicite des territoires arméniens. La citadelle arménienne de Chouchi , ainsi que la majeure partie du territoire de l’Artsakh.Toute cette situation me rappelle le mythe d’ICARE, dans ce cas les gens bien informés savent que notre nation est représentée par AR, mais nous pouvons également nous rappeler le protocole d’inscription de la capitale médiévale d’Ani : Ani a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2016, lorsque les autorités de la République d’Arménie de l’époque ont approuvé cette inscription au nom de la Turquie, et non au nom de l’Arménie Occidentale.