L’Église apostolique arménienne a célébré Noël et l’Épiphanie le 6 janvier. Le soir du 5 janvier, une liturgie festive a été célébrée dans toutes les églises en signe de révélation de Noël. Après la liturgie, les fidèles ont ramené chez eux des bougies allumées des églises.

Le matin du 6 janvier, une Divine Liturgie a été célébrée, suivie de la Bénédiction des Eaux (traditionnellement, l’abaissement de la croix symbolise l’entrée de Jésus dans le Jourdain). Le liturgiste bénit l’eau avec une croix, puis avec de la myrrhe, que les croyants rapportent de cette eau comme bénédiction et médicament de guérison pour les malades. Le prêtre visite ensuite les maisons des fidèles pour annoncer la naissance de Jésus-Christ. C’est de là que vient l’Ordre de la Bénédiction.