Dans la ville de Zeytun, en Cilicie, en Arménie Occidentale, dans la province du même nom, les habitants de Zeytun ont pris les armes 41 fois en 1780-1909 pour protéger leur vie et leurs droits.

Avant le génocide des Arméniens en 1915, la province de Zeytoun avait une population d’environ 20 000 Arméniens. À Zeytun, les Arméniens s’adonnaient à l’artisanat, au commerce, à l’agriculture et au jardinage.

La tragédie du génocide n’a pas non plus été ignorée par Zeytun. Les habitants de Zeytoun ont été déportés et massacrés. Mais ce n’était pas la fin. Les habitants de Zeytun, qui ont survécu au génocide, ont une fois dans les années 30 « exprimé leur volonté de vivre, de faire revivre leur patrie » et ont fondé le district de Nor Zeytun dans la partie nord de la capitale de la République d’Arménie, Erevan.

Laisser un commentaire