Le maire de la communauté de Shosh, Erik Abrahamyan, a déclaré lors d’une conversation avec le correspondant d' »Artsakhpress ». 

« Après la guerre de 44 jours, 10 familles déplacées se sont installées dans notre village. Nous avons environ 15 maisons dans le parc de logements gratuits, que nous fournirons volontiers à d’autres familles déplacées après la rénovation. Environ 100 maisons ont été endommagées dans le village pendant la guerre. Immédiatement après la fin de la guerre, des travaux de restauration ont commencé. 

L’école est en bon état, elle compte 99 élèves dont 7 enfants de familles déplacées. L’école maternelle est fréquentée par 29 élèves. L’église Saint-Stepanos est située dans le village, qui est un lieu de pèlerinage pour les habitants, les routes entre les villages sont dans un état déplorable. »

Selon l’interlocuteur de « Artsakhpress », Shosh est gazéifié, alimenté en électricité et en eau.