Le changement climatique est le plus gros problème dont le monde a parlé ces derniers temps, l’Arménie Occidentale et Van connaissant la période la plus sèche de ces dernières années. Le secteur de l’agriculture et de l’élevage, qui a été durement touché par la sécheresse, fait face à de graves problèmes.

Un soutien insuffisant et une augmentation des coûts des intrants poussent les agriculteurs de Van à abandonner à nouveau la production. L’augmentation constante du coût des intrants dans la cité agro-pastorale de Van, la crise des carburants et des engrais restent les principaux freins à la production agricole.