L’Armée secrète arménienne pour la libération de l’Arménie (ASALA), une organisation politico-militaire arménienne, a fonctionné de 1975 à 1997.

L’objectif de l’ASALA était d’attirer l’attention internationale sur la question arménienne par une action armée, de forcer l’État turc à reconnaître le génocide des Arméniens en 1915-1923 et de restituer l’Arménie Occidentale occupée à son propriétaire légitime.  

Les opérations militaires de l’ASALA (Armée secrète arménienne de libération de l’Arménie

) étaient principalement dirigées contre les diplomates turcs, les responsables gouvernementaux, les ambassades, les consulats et les bureaux des compagnies aériennes turques.

 L’ASALA considérait Gurgen Yanikyan comme son père spirituel, qui avait été personnellement témoin du génocide  des arméniens, et en lui le sens de la vengeance du peuple était toujours vivant.

En général, l’ASALA a eu une grande importance dans la reconnaissance du génocide des Arméniens, et plus tard ses combattants ont également contribué à la libération de l’Artsakh.