Depuis les temps anciens, Marash, en Arménie Occidentale, est connu comme un centre florissant d’artisanat et d’arts, où la présence arménienne a toujours été importante. Ainsi, la couture, la peinture, la fabrication de meubles et de bijoux sont des métiers arméniens. L’artisanat est pratiqué aussi bien dans les zones urbaines que rurales. La grande majorité de la population de la province se consacre à l’élevage et à l’agriculture.

Outre l’agriculture et l’élevage, la population des villages s’adonne au travail du bois. En coupant des arbres dans les forêts environnantes, ils fabriquent une variété de menuiseries.

Au début du 20e siècle, la culture de la soie était considérée comme une activité lucrative. Cependant, la culture de la soie, comme de nombreux autres métiers, a cessé avec la disparition de l’élément arménien à Marash. La ville de Marash était incomparablement riche en variété et en abondance d’artisanat.