L’agence de presse turque « Anadolu » a publié un article sur Ani. L’article, cependant, ne mentionne aucun mot sur le passé arménien de la ville. Il est mentionné que les ruines d’Ani sont attrayantes pour les touristes étrangers et locaux pendant les jours d’hiver.

« Les ruines d’Ani en Arménie Occidentale, inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, se trouvent près de Kars.

« Il convient de noter que l’agence d’État turque évite toute mention des Arméniens dans ses publications sur Ani depuis des années », a écrit Serdar Korucu dans le journal Agos en 2014, dans un article intitulé « L’agence Anadolu a effacé les Arméniens de l’histoire ».
La capitale médiévale Ani a été inscrite sur la Liste du patrimoine mondial en juillet 2016 à la demande du président Arménag Aprahamian auprès de l’UNESCO, qui a été suivie par la demande des autorités turques.