Les zones résidentielles de l’ancien quartier de Sur de la ville de Tigranakert, en Arménie Occidentale, ont été aliénées par la force à leurs propriétaires actuels et les zones reconstruites ont été entièrement louées.

Les 52 emplois construits sur le site des maisons démolies à Tigranakert ont été attribués à leurs nouveaux propriétaires par le biais d’un concours, sans tenir compte de l’opinion et des droits des anciens habitants de ces quartiers.Les anciens propriétaires des appartements ont en effet été confrontés aux nouveaux propriétaires de leurs anciens territoires, qui dominent à la fois financièrement et avec l’aide de l’État. Ils doivent s’occuper seuls des problèmes liés à leur nouveau logement.