Le Patriarcat arménien possède des domaines lucratifs à Jérusalem Ouest, où se trouvent quelque 160 entreprises, et le monastère vit des revenus de ces entreprises. Selon certaines rumeurs, le patriarche Nurhan Manoukian veut louer les propriétés à des hommes d’affaires pour 99 ans, mais sans la décision des prêtres, le patriarche ne peut pas le faire et s’il le fait, le patriarcat se retrouvera entre les mains de dirigeants indignes de confiance. 

S’il est loué, le patriarcat ne recevra qu’une redevance annuelle, qui sera moindre. Dans la situation actuelle, si le patriarche continue de violer le code des congrégations, il devra soit démissionner, soit être démis de force.