Avec l’arrivée du printemps, les travaux de nettoyage commencés pour nettoyer le lac de Van en Arménie Occidentale de la pollution ont pris un nouvel élan. 

Après l’exploitation de la station d’épuration, le lac de Van s’est débarrassé des menaces de pollution. La boue qui s’accumulait sur le sol, qui provenait des égouts, dégageait une odeur désagréable.Parallèlement au réchauffement climatique, le nettoyage de la boue au fond du lac est devenu plus actif. À la suite de mois de nettoyage approfondi par le Département de la protection et du contrôle de l’environnement, 121 000 mètres cubes de boue ont été nettoyés jusqu’à présent.