Le ministre des Affaires étrangères de l’Artsakh, David Babayan, a confirmé que les lignes rouges de Stepanakert restent les mêmes. Selon lui, « la position officielle de Stepanakert a toujours précisé que le dialogue était préférable à la guerre. 

Naturellement, nous avons notre propre point de vue, à savoir que nous ne ferons jamais partie de l’Azerbaïdjan. C’est inacceptable pour nous, c’était inacceptable et ça restera inacceptable pour toujours. Et cette réunion, comme nous l’avons vu, portait principalement sur les relations entre la République d’Arménie et la République d’Azerbaïdjan ».