Sur la chaîne de télévision Western Armenia, le médecin psychiatre Hakob Hakobyan a présenté les événements qui se déroulent en Artsakh, notant que la société, n’ayant pas résolu un problème de plus, se retrouve dans un second. Les problèmes ont commencé par une catastrophe humanitaire lorsque le gaz a été coupé au début du mois de mars, puis se sont poursuivis avec les événements de Parukh et de Karaghlukh. Il a fait référence à l' »accord de paix » en 5 points présenté par l’Azerbaïdjan à l’Arménie, notant que la sécurité est la protection de chaque résident de l’Artsakh.

En conclusion de son discours, M. Hakobyan a démenti les rumeurs selon lesquelles une collecte de signatures en vue de l’intégration à la Russie avait commencé en Artsakh.