Le porte-parole du département d’État américain, Ned Price, a déclaré lors d’un briefing : « Nous restons déterminés à promouvoir un avenir pacifique et démocratique dans la région du Caucase du Sud et, comme vous le savez d’après les rapports du secrétaire Blinkin, nous nous sommes félicités de la rencontre entre le Premier ministre arménien Pashinian et le président azerbaïdjanais Aliyev à Bruxelles le 6 avril, y compris des progrès positifs réalisés dans la préparation des pourparlers de paix et l’établissement d’une commission bilatérale de délimitation. La secrétaire d’État a réaffirmé que les États-Unis sont prêts à s’engager dans des discussions bilatérales et avec des collègues partageant les mêmes idées, y compris dans leur rôle de coprésident du groupe de Minsk de l’OSCE. 

En réponse à cette déclaration, le président de l’Arménie Occidentale, Armenag Aprahamian, demande à Ned Price de prendre en considération la reconnaissance par M. Joseph Biden du génocide des Arméniens, qui inclut les massacres commis par les autorités azerbaïdjanaises à Chouchi en 1920.