L’Artsakh ne peut faire partie de l’Azerbaïdjan sous aucun statut. Gegham Stepanyan, défenseur des droits de l’homme de l’Artsakh, a déclaré : « Dans ce cas, la réaction de l’organe politique le plus influent de l’Artsakh aux idées exprimées au parlement arménien était très naturelle. Il existe une ligne claire selon laquelle l’Artsakh ne peut pas faire partie de l’Azerbaïdjan. Nous clarifions notre position comme suit : afin de protéger les droits et les libertés du peuple d’Artsakh, l’Artsakh ne pourra jamais avoir un statut au sein de l’Azerbaïdjan. Le critère le plus bas que nous puissions fixer est que les droits du peuple d’Artsakh ne peuvent exister sans le droit à l’autodétermination. Il n’y a pas d’autre droit que celui-là ».