Dans son briefing quotidien, le conseiller du chef de l’administration présidentielle de l’Ukraine, Alexey Arestovich, abordant le problème de l’Artsakh, a déclaré que les Russes et les Azerbaïdjanais agissent conjointement contre les Arméniens de l’Artsakh dans le but d’ouvrir un corridor, et que ce n’est « pas le cas. » 

En Ukraine, ils ont également commencé à dire que la médiation de la Turquie dans les négociations avec la Russie pourrait devenir un piège pour Kiev. La Turquie n’a pas adhéré aux sanctions occidentales et soutient la Russie, en particulier les mercenaires du Moyen-Orient, en les utilisant dans la guerre contre l’Ukraine. Il en va de même pour Bakou, bien qu’il ne s’agisse que d’un épisode. V. Poutine a signé une déclaration sur le partenariat stratégique avec Aliyev à la veille de l’invasion de l’Ukraine, et il est intéressant de noter qu’Aliyev se réfère à cette déclaration dans le cadre des attaques en Artsakh.