Le défenseur des droits de l’homme de la République d’Artsakh Gegham Stepanyan a envoyé un message à l’occasion de la 107e cérémonie de commémoration du génocide des Arméniens.

Voici un extrait du message du défenseur des droits de l’homme de la République d’Artsakh.

« Le génocide des Arméniens n’est pas un crime contre l’humanité commis en un épisode au cours d’une certaine période historique, c’est un objectif permanent du tandem turco-azerbaïdjanais, qui s’est exprimé en Arménie Occidentale à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, dans diverses colonies. de l’Azerbaïdjan soviétique et de l’Artsakh à la fin du XXe siècle, à l’automne 2020 en Artsakh.

Le déni, la réticence des dirigeants de différents pays et organisations internationales et l’indifférence conditionnée par les intérêts politiques et économiques sont un feu vert pour que la Turquie et l’Azerbaïdjan continuent à poursuivre leurs objectifs criminels.

Et pour nos Arméniens, la reconnaissance et la condamnation du génocide après plus d’un siècle reste une preuve du désir constant du rétablissement de la justice, qui n’est pas sujette à concession. »