Le 30 avril 1991 débute l’opération « Koltso” (Ring) des atrocités commises par les troupes azerbaïdjanaises contre les Arméniens de l’Artsakh. Le principal acteur de sa mise en œuvre était la police à vocation spéciale (OMON) du ministère de l’Intérieur azerbaïdjanais, soutenue par des unités de la 4e armée des troupes intérieures du ministère de l’Intérieur de l’URSS. Le 30 avril, les villages de Getashen et Martunashen ont été bombardés, au cours desquels des chars et des hélicoptères de combat ont été utilisés contre les civils arméniens. En fait, il y a eu des meurtres d’Arméniens et des atrocités fondées sur la haine nationale. À la suite de cette opération, plus de deux douzaines de villages ont été évacués, près de 10 000 personnes ont été déplacées et plus de 100 ont été tuées. En outre, 100 personnes ont été prises en otage à la suite de l’opération « Koltso”.