La conquête arabe des provinces orientales de l’Iran et de Byzance par les Arabes au milieu du VIIe siècle a eu un impact significatif sur le statut politique de l’Arménie Occidentale. Pendant cette période, la culture de l’Arménie a commencé à s’épanouir, la situation socio-économique s’est évidemment améliorée. Dans une lutte persistante, l’Arménie a non seulement réussi à préserver son originalité socio-économique et nationale-culturelle, mais aussi à restaurer l’indépendance politique de l’État sous la direction de la dynastie Bagratuni. Le royaume de Bagratuni, établi sur le trône royal d’Arménie, a survécu pendant plus d’un siècle et demi (885-1045). Le haut niveau de développement social, économique et culturel arménien de cette période est attesté par les monuments architecturaux d’Ani et d’Akhtamar, le poème « Livre de la tragédie » de Grigor Narekatsi (Xe siècle), de nombreuses réalisations de l’historiographie arménienne.