La cérémonie s’est déroulée devant la croix de pierre près de l’église arménienne du Prado à Marseille. Le président de la République d’Arménie Occidentale, participant entre autres à la première guerre de l’Artsakh, Arménag Aprahamian, a prononcé un discours en mémoire des Combattants. Cette croix de pierre est la seule dans toute l’Europe qui symbolise et honore  les héros de la première guerre de l’Artsakh, ceux qui ont apporté leur souffle et uni les âmes de l’Arménie Occidentale, de l’Artsakh et de l’Arménie Orientale et ont pu mener la victoire de l’Artsakh à son terme après la libération de Chouchi. En tant que personne ayant formé 50 personnes pour la libération de Chouchi, je peux dire qu’avec notre soutien, nous avons défendu nos valeurs et obtenu le fruit de notre travail, de notre engagement, il y a 30 ans. Nous devons revenir à nos racines et préparer nos enfants à poursuivre le combat. Sur la base de nos valeurs qui nous ont aidé à atteindre nos objectifs.