La culture arménienne est représentée de manière inédite aux Pays-Bas cette année. L’exposition d’objets précieux provenant du « Musée de la Mère-Siège d’Etchmiadzin » au Musée d’histoire arménienne jettera un nouvel éclairage sur le patrimoine culturel arménien des profondeurs de l’histoire. L’exposition rappelle l’amitié chaleureuse et historique entre l’Arménie et les peuples des Pays-Bas. Elle sera ouverte jusqu’au 30 octobre. Sont exposés 160 objets précieux provenant du trésor de la Mère-Siège de Sainte-Etchmiadzin. Une relique unique de l’arche de Noé est également exposée. Il convient de noter qu’aux 17e et 18e siècles, Amsterdam était l’un des plus célèbres centres d’impression de livres arméniens, où l’éditeur ecclésiastique arménien Matteos Tsaretsi a établi une imprimerie en 1660. En 1666, l’ecclésiastique arménien Voskan Yernzi a publié la première édition arménienne de la Bible en 5000 exemplaires. Un autre épisode de l’ancienne interaction arméno-néerlandaise est l’établissement de maisons de commerce aux Pays-Bas par des marchands arméniens au 16ème siècle. Et l’un des plus vieux ponts d’Amsterdam s’appelle désormais le pont arménien.

Laisser un commentaire