Les accusations portées par le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan lors de sa visite aux Pays-Bas sont considérées comme « sans fondement » par le ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères. « Les accusations sans fondement portées par le Premier ministre arménien montrent que les dirigeants arméniens ne sont pas du tout sincères sur la question de la normalisation des relations », a déclaré Mme Abdullayeva. La fourniture par l’Arménie de cartes de mines n’est pas un « geste humanitaire », c’est un engagement pris par Erevan dans le cadre de la déclaration tripartite du 10 novembre 2020. « Depuis la signature du document, 219 personnes, principalement des civils, ont été victimes de mines en Azerbaïdjan », a-t-elle déclaré. Quant aux accusations de non-retour des Arméniens détenus, Bakou les considère comme des saboteurs envoyés en Azerbaïdjan après la fin de la guerre. « Les accusations infondées contre l’Azerbaïdjan jettent le doute sur la volonté de l’Arménie d’agir pour la paix », a déclaré Mme Abdullayeva.

Laisser un commentaire